Archive pour la Catégorie '2007 Journal 4e trim.'

Voeux de la Présidente

Article paru dans le journal de la MAS, édition du 4e trimestre 2007

Au seuil du nouvel an, la Présidente du Comité de Gestion de la MAS présente ses vœux les meilleurs à tous et à toutes. Que 2008 nous apporte Santé, Paix, bonheur et succès dans nos entreprises.

Auteur : Christine KAFANDO
Équipe de rédaction : M. Bazombié BADO, M. Yaya Dembo TAMBOURA, M. Malick CISSE

Coup d’oeil sur le rapport ONUSIDA 2007

Article paru dans le journal de la MAS, édition du 4e trimestre 2007

L’épidémie marque le pas

À l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida, Onusida publie son rapport annuel sur l’ampleur de l’épidémie avec des chiffres en baisse résultant essentiellement d’une nouvelle méthode de calcul. Si le sida semble stagner, il n’en demeure pas moins l’une des causes principales de décès dans le monde.

Une meilleure collecte des informations

En 2006, Onusida estimait à 40 millions le nombre de personnes porteuses du VIH dans le monde. Pour l’année 2007, l’organisation revoit ses estimations à la baisse : 33,2 millions. Ce chiffre reflète les nouvelles méthodes d’estimation utilisées offrant des données plus précises qui ont d’ailleurs donné lieu à d’importantes révisions des estimations antérieures.

70% de la différence entre les estimations 2006 et 2007 proviennent de corrections effectuées dans six pays : l’Angola, l’Inde, le Kenya, le Mozambique, le Nigeria et le Zimbabwe. En Inde, par exemple, grâce à de nouvelles méthodes de collecte d’informations, le nombre de personnes affectées par le virus initialement évalué à 5,7 millions a été revu fortement à la baisse : 2,5 millions. « Ces statistiques améliorées nous offrent une vision plus claire de l’épidémie en en révélant à la fois les défis et les opportunités », explique le directeur exécutif d’Onusida Peter Piot.

La prévalence mondiale se stabilise…

Malgré des chiffres difficiles à comparer, Onusida estime que le pourcentage de personnes infectées dans le monde se stabilise, en partie grâce à la prévention. « Indubitablement, nous commençons à avoir un retour sur investissement, estime Peter Piot. Les nouvelles infections et la mortalité déclinent et la prévalence du VIH se stabilise. Mais avec plus de 6800 nouvelles infections et plus de 5700 morts chaque jour, nous devons accroître nos efforts afin de réduire de manière significative l’impact du sida dans le monde.»

Mais le nombre de malades reste en hausse

Si le pourcentage de malades stagne, le nombre total de personnes vivant avec le VIH dans le monde ne cesse de s’accroître : une conséquence de la survenue continuelle de nouvelles infections à VIH, associée à des temps de survie prolongés, dans une population générale en perpétuelle croissance.

Le sida demeure par ailleurs l’une des causes principales de décès dans le monde. En Afrique subsaharienne, où quelque 22,5 millions d’habitants sont touchés, il représente la première cause de décès. Malgré une nette diminution depuis 2001, Onusida estime à 1,7 million le nombre de nouvelles infections sur le continent. Huit pays de la région représentent désormais près du tiers de toutes les nouvelles infections à VIH et de tous les décès dus au sida dans le monde.

En Asie, l’évolution de la maladie est contrastée. Ainsi, une baisse des nouvelles infections au VIH a pu être constatée en Asie du Sud et du Sud-Est, notamment au Cambodge, en Birmanie et en Thaïlande. Mais ce n’est pas le cas de tous les pays. Au Vietnam, par exemple, le nombre de malades a plus que doublé entre 2000 et 2005. Et l’Indonésie connaît, cette année encore, le plus fort taux de croissance de l’épidémie.

En Europe, c’est en France et au Royaume Uni que l’épidémie demeure la plus importante : ces deux pays représentaient 54% des nouvelles infections en Europe durant l’année 2006. En France, 6300 cas ont ainsi été déclarés l’an dernier, contre 7000 en 2004 et 6700 en 2005. La majorité concerne des hommes (66%). Les rapports hétérosexuels représentent 42% des découvertes de séropositivité et concernent pour moitié des personnes d’Afrique sub-saharienne. Cinq millions de personnes vivant en France ont fait un test de dépistage l’an dernier. Malgré cela, le Conseil national du sida (CNS) estime que 18 000 à 61 000 personnes ignorent être porteuses du virus.

Sources: Rapport ONUSIDA 2007
Équipe de rédaction : M. Bazombié BADO, M. Yaya Dembo TAMBOURA, M. Malick CISSE

RECITAL: Le regard

Article paru dans le journal de la MAS, édition du 4e trimestre 2007

Père, tu t’en es allé impuissant!

Mère, tu lui as aussitôt emboîté le pas

Tous, vous êtes partis à jamais,

Emportés par le mal du siècle: le SIDA

Du jour au lendemain, me voilà orphelin;

Orphelin de parents certes,

Mais surtout orphelin du monde,

Orphelin de l’humanité dis-je!

En effet, on me regarde,

Toi, tu me regardes; lui aussi il me regarde;

Tous vous me regardez;

Orphelin je le suis sans l’avoir souhaité

Abandonné, fui comme la peste,

Transpercé par des regards incandescents,

Je ne comprends plus; on me regarde

Pourquoi ma vie s’assombrit-elle?

Oui, elle est déjà très sombre

Frères et sœurs, femmes, hommes de ce monde

Pour moi: un peu de pain, beaucoup de soins et infiniment d’amour;

Car c’est cela aujourd’hui mon unique vœux;

Pour vivre un peu et mourir sous peu

Au lieu de me regarder

Non ne me regardez pas comme cela.

 

Auteur : KY Karim, Association Humanisme Action Espoir (HAES)
Équipe de rédaction : M. Bazombié BADO, M. Yaya Dembo TAMBOURA, M. Malick CISSE

Focus sur L’ONG Responsabilité Espoir Vie Solidarité (REVS+)

Article paru dans le journal de la MAS, édition du 4e trimestre 2007

S’il y’a un sigle, un nom que le public bobolais ressort spontanément lorsqu’on parle d’association de lutte contre le sida, c’est bien REVS+. « Celle qui se trouve à la trypano » ajoutera-t-on. REVS+ est en effet la doyenne des associations de lutte contre le sida de Bobo-Dioulasso, voire du Burkina. L’ONG vient de fêter ses 10 ans de combat placée sous le thème: « Contribution de l’ONG REVS+ dans la réponse Burkinabé au VIH : bilan de 10 ans d’intervention et perspectives. » Nous vous invitons à redécouvrir cette ONG qui, comme son nom l’indique a su redonner de l’espoir à plein de burkinabé.

A l’occasion de ce 10ème anniversaire, nous avons rencontré les premiers responsables de l’ONG dont la présidente fondatrice Madame Martine SOMDA. Elle nous retrace ici l’historique de sa structure. En introduction, Madame Somda nous a confié: « En 1993, lorsque nous avons entrepris les réflexions sur la création de l’association, c’était pratiquement un défi pour nous. A cette époque on ne parlait pas encore de traitement. Nous avions pour ambition d’assister ne serait ce que moralement les personnes touchées par la maladie, lutter contre le rejet et la stigmatisation. D’une dizaine de membres à la création, l’ONG compte à ce jour 2195 membre (95% de PVVIH) et plus de 1000 orphelins et enfants vulnérables. Comme vous le verrez au cours de l’entretien, nous pensons avoir atteint nos objectifs »

L’ONG qui est basée au secteur N° 2 de Bobo-Dioulasso, dans l’enceinte de la Direction Régionale de la Santé des Hauts Bassins a pour objectif général « d’améliorer les conditions de vie des PVVIH et de leurs familles à travers la prise en charge communautaire.»

De façon spécifique REVS+ poursuit cinq objectifs qui sont:

1- La promotion des questions d’ordre juridique
2- La prise en charge globale des personnes vivant avec VIH/SIDA
3- La réduction de l’infection à travers les séances de prévention
4- L’élargissement du partenariat local, national et international
5- Le développement des programmes spécifiques au profit des femmes séropositives, des enfants infectés et affectés par le VIH/SIDA et autres groupes vulnérables

Du statut d’association, REVS+ est passé à celui d’ONG en 2005 et compte quatre antennes à Diébougou, Dano, Houndé et Solenzo. Elle est dirigée par un conseil d’administration de 19 membres et un bureau exécutif national de 6 membres. Le personnel comprend 17 conseillers et 16 salariés dont 2 médecins, 3 infirmières et 5 Agents Itinérant de Santé (AIS).

La commémoration du 10ème anniversaire a été l’occasion de jeter un regard rétrospectif sur le parcours de l’ONG. Ce bilan, plus que positif dénote du dynamisme de la structure. En effet, durant dix ans de combat, les résultats de REVS+ se sont fait sentir dans tous les domaines :

- Au plan du renforcement des mesures de prévention, L’ONG a pu réaliser 754 animations qui ont permis de toucher 54610 personnes, distribuer 86168 préservatifs et 510600 supports de sensibilisation. 5061 personnes ont été également dépistées.

- Au titre du renforcement de l’accès aux soins et de la prise en charge médicale et communautaire des PVVIH, REVS+ assure une prise en charge communautaire de 2921 PVVIH et un traitement antiretroviral à 540 personnes.

- Quant’au renforcement de la protection et du soutien aux PVVIH et personnes affectées par le VIH/SIDA et autres groupes spécifiques, 693 OEV bénéficient du soutien de l’ONG ainsi que 163 PVVIH pour qui REVS+ a mis en place des activités génératrices de revenus. A ce niveau également, 20 PVVIH victimes de stigmatisation et de discrimination ont bénéficié d’une assistance juridique.

Comme on peut si attendre pour une structure aussi ambitieuse que REVS+, les difficultés ne manquent pas et constituent les défis à relever, il s’agit entre autres de l’insuffisance en ressources humaines permanentes, l’insuffisance de formation au niveau du personnel des antennes délocalisées, l’insuffisance en matériel d’animation et de secrétariat, le manque de local adapté pour les réunions et le stockage des vivres et bien évidemment l’insuffisance et l’irrégularité des financements qui compromettent les acquis engrangés. « Nous ne nous laisserons pas abattre par ces difficultés », affirme Mme Somda, « quoiqu’il advienne nous continuerons le combat. Un proverbe de chez nous dit que lorsqu’il n’y’ a plus de place où tomber, on n’a pas le droit de trébucher, nos ambitions pour les jours à venir sont: la capitalisation et le renforcement des acquis, l’acquisition d’un terrain et la construction du siège de l’ONG, l’ouverture de la maison d’aide à l’observance avec le soutien du PAMAC, l’accréditation du Centre Médical de REVS+ et sa prise en compte dans la pyramide sanitaire » a-telle conclu. Tous nos encouragements et notre soutien accompagnent REVS+ dans sa quête du bien être pour les PVVIH.

Auteur : Bazombié BADO

Équipe de rédaction : M. Bazombié BADO, M. Yaya Dembo TAMBOURA, M. Malick CISSE

REVS+ fête ses 10 ans

Article paru dans le journal de la MAS, édition du 4e trimestre 2007

Du 25 au 27 octobre, l’ONG Responsabilité Espoir Vie Solidarité (REVS+) a fêté ses 10 ans d’existence dans la cité de SYA. Pour marquer cet important événement les responsables de l’ONG ont conçut un programme reparti sur trois jours.

Cette commémoration a été Placé sous le très haut parrainage de Madame Chantal COMPAORE, représenté par madame Priscille Zongo épouse du premier ministre. La première journée a été marquée par la cérémonie d’ouverture qui a débuté dans les environs de 10heures. Au cours de cette cérémonie d’ouverture, des discours ont été prononcé dont celui du Maire de Dô (arrondissement abritant le siège de REVS+), de la Présidente de REVS+, de la chef d’antenne Régionale de SP/ CNLS, du Haut Commissaire de la province du Houet, Président du Comité provincial de lutte contre le VIH/sida.

Toutes ces autorités dans leurs discours ont loué le courage, l’abnégation au travail, la réussite des activités sur le terrain de l’ONG.

Il faut aussi souligner que cette cérémonie d’ouverture a été animé par une prestigieuse troupe : « La Source », qui a tenu le public en haleine sur les modes de transmission du VIH.

La cérémonie a pris fin par une visite guidée des stands et des locaux de l’ONG. Ces stands ont été occupés et animés par REVS+ et ses partenaires comme la Maison des Associations de lutte contre le Sida (MAS), l’association Sidakataa, l’Association, Espoir pour Demain (AED), l’Association pour le Bien être de la Femme (ABF), l’association des Tradithérapeutes du Houet (ATTPH), etc.  En vue de renforcer la prévention au sein de la population jeune, une campagne de dépistage volontaire et gratuit a été organisée.

 

anniversairederevs.jpg

Aperçu des invités à la cérémonie d’ouverture

Les activités commémoratives des 10 ans de Revs+ se sont poursuivies le vendredi 26 par la rencontre avec les partenaires de UNITERRA/CECI.

Commencée le jeudi 25 octobre 2007, les festivités des 10 ans d’existence de REVS+ ont connu leur apothéose au ciné SAYON le samedi 27 avec la cérémonie de clôture. Diverses personnalités étaient présentes parmi lesquelles la Représentante de la marraine, Madame Priscille Zongo épouse du premier ministre, le Secrétaire Permanent du Conseil National de lutte contre le Sida et les IST ( SP/CNLS), les autorités de la Banque internationale du Burkina, sponsor officiel du 10è anniversaire, le Maire de Bobo, la représentante du Bureau Régional de l’ONUSIDA pour l’Afrique de l’ouest et du centre.

Prenant la parole, toutes ces autorités ont salué les efforts et les réalisations de REVS+ qui ont contribué à réduire la prévalence du VIH de 7,17% en 1997 à 2,7% en 2007 au Burkina Faso. Ils ont exprimé leur ferme volonté d’oeuvrer aux côtés de l’ONG pour le renforcement de la lutte contre le sida.

Pour REVS+, tous ces acquis sont au compte du monde communautaire, c’est pourquoi elle tient à remercier la forte mobilisation de ses sœurs qui sont venues la soutenir, aussi bien celles de Ouagadougou, de Ouahigouya que de Bobo-Dioulasso, Diébougou, Houndé, Solenzo et Dano.

Un cérémonial symbolique d’engagement de 100 jeunes à protéger leur entourage contre le VIH par l’abstinence, la fidélité, la capote et la sensibilisation. Un sketch des OEV de REVS+ sur leur difficile insertion scolaire. Des prestations d’artistes ont ponctué la cérémonie.

La Marraine et sa suite se sont rendus au siège de REVS+ pour une visite guidée des stands et des locaux.

Une soirée de bienfaisance en faveur des OEV a eu lieu à l’hôtel Ran/Somketa sous le patronage de la marraine. Ainsi prenaient fin les festivités commémoratives des 10 ans de travail de REVS+.

Auteur : Robert KAMBOU
Équipe de rédaction : M. Bazombié BADO, M. Yaya Dembo TAMBOURA, M. Malick CISSE

 

 




Association Saint James de ... |
Association El Anouar |
AUTOUR DU CENTRE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | countrylover
| choraleharmoniebg
| FCPE EGLY